1. Home
  2. A propos de Brother
  3. Brother France
  4. Actualites
  5. 2018
  6. Robots, recyclage et industrie 4.0

Robots, recyclage et industrie 4.0

Toujours en quête d'innovations technologiques, Brother est devenu l’un des premiers acteurs à mettre en application les principes de l’« industie 4.0 » en introduisant des robots dans ses centres de recyclage.

Les robots ont fait leur entrée dans les centres Brother du Royaume-Uni, de Slovaquie et des États-Unis dans l’objectif d’automatiser le processus de recyclage, tout en préservant les ressources de la planète à l’aide d’une mécatronique innovante développée en interne.

Très soucieux de la protection de l’environnement, Brother recycle depuis 2004 les toners usagés et en a recyclé plus de 15 millions en Europe, évitant à 13 500 tonnes de matériaux de prendre le chemin de la décharge.

Grâce aux programmes de collecte, les clients européens sont encouragés à renvoyer leurs cartouches vides à Brother pour que les composants durables soient reconditionnés après un contrôle et un nettoyage minutieux.

Les éléments impossibles à reconditionner peuvent être recyclés – une étape qui consiste à granuler les matériaux pour les réemployer ailleurs (outils de jardinage, pots de fleurs…) et leur offrir une seconde vie.

Un travail minutieux

Pour mener au mieux son projet, Brother a développé des lignes de production robotiques automatisées, dont le rôle est de nettoyer, d’inspecter, d’ajuster et de remplacer les composants des cartouches renvoyées par les clients.

Ces nouveaux procédés de recyclage et cette revendication assumée des principes de l’industrie 4.0 ont vu le jour en 2012, dans le centre de recyclage de Brother Industries UK (BIUK). Tout a commencé par la création d’un Département d’automatisation, dont les ingénieurs spécialisés en mécanique, production et électronique ont collaboré avec les ingénieurs de conception produit du siège de Brother, au Japon.

Phil Mack, Directeur de Brother Industries UK, déclare à ce sujet : « Dès le départ, Brother estimait qu’il était primordial d’investir dans ses facultés de conception et de production de ses propres technologies d’automatisation et de robotique, plutôt que de se tourner vers la sous-traitance.

L'objectif premier était de maîtriser les coûts, mais le défi que représentait le démontage de composants de petite taille, comme les vis et les engrenages couverts d’huile, était aussi l’occasion pour nous de développer des connaissances uniques en interne ».

6 ans après le début du projet d’automatisation, l’équipe de BIUK a automatisé les lignes de production de ses usines de recyclage au Royaume-Uni, en Slovaquie et aux États-Unis.

Des ingénieurs diplômés en robotique et en conception ont été recrutés pour accompagner la croissance future et faire avancer les développements dans d’autres domaines. C’est le cas de Linda Litwach, qui a quitté Paris pour rejoindre BIUK en 2017, au terme de son Master en génie robotique.

L’ingénieure affirme : « J’apprécie énormément de pouvoir collaborer avec d’autres ingénieurs du monde entier pour concevoir des lignes de production automatisées et contribuer à l’extension des capacités de recyclage de Brother et à la protection des ressources naturelles de notre planète. »

Par la suite, l’équipe devrait porter son attention sur les robots collaboratifs et l’intelligence artificielle, poursuivant ses efforts pour réduire ses coûts et maintenir les capacités de recyclage de la marque.