Ajouté au panier
  1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. B comme Business
  4. 2019
  5. 5 bonnes postures à adopter au bureau
Les postures à adopter au travail pour lutter contre les TMS

Les TMS au travail : 5 bonnes postures à adopter au bureau

  • 5 min de lecture

Le temps est venu de réduire douleurs et fatigue

Véritable fléau des open spaces, les TMS (petit nom des troubles musculosquelettiques) touchent de plus en plus de travailleurs du tertiaire. Dorsalgies, douleurs chroniques, tendinites, fatigue oculaire font partie des maladies professionnelles provoquées par de mauvaises postures et habitudes. On vous explique comment rectifier le tir pour préserver vos articulations, vos yeux et votre dos au travail.

Pas besoin d’effectuer des travaux de force pour s’abîmer le dos ou provoquer l’apparition de douleurs chroniques, qui peuvent devenir très gênantes pour votre santé si elles ne sont pas prises au sérieux. Un peu de prévention ne peut faire de mal : voici 5 postures pour vous aider à préserver votre santé :

  • Posture #1. Bien régler la hauteur de son siège
    Consacrez du temps à l’ajustement de votre  poste de travail. Trop haut, vous aurez tendance à vous courber, provoquant des douleurs dorsales, dans les épaules et les cervicales, qui irradient dans les bras. Trop bas, vous forcez sur la nuque en relevant la tête et tirez sur les épaules pour projeter les bras en avant.

    La bonne posture ? Assis avec le dos bien droit, vos avant-bras sont posés sur votre bureau afin de soulager vos épaules. Vos pieds reposent bien à plat sur le sol ou sur un rehausseur si nécessaire. Votre écran doit être positionné à environ 50 cm de vos yeux, et ajusté en hauteur et en profondeur.
  • Posture #2. Gare aux claviers trop petits
    Parfaits lorsqu’on travaille en mode nomade, les ordinateurs portables ne sont pas adaptés à de longues sessions de travail. Leur écran est trop bas, et leurs petits claviers obligent à forcer sur le poignet pour ramener les mains vers l’intérieur, provoquant à la longue des douleurs aux avant-bras et dans les mains. Ne parlons même pas du pad qui exige une position acrobatique et crispée des mains, à proscrire pour de longues durées !

    La bonne posture ? Au bureau, on s’installe un clavier et une souris séparés et on surélève son écran juste au-dessous du niveau des yeux.
  • Posture #3. Se préserver de la fatigue oculaire
    Nos yeux sont mis à rude épreuve par le temps passé devant les écrans et la fixité qu’ils nous imposent. Sécheresse, picotements, tiraillements sont autant de signaux de fatigue oculaire.

    La bonne posture ? Installez-vous dans un endroit bien éclairé, idéalement à proximité d’une source de lumière naturelle. Pensez à cligner des yeux régulièrement, et offrez-vous des « silences visuels » dans la journée, en fermant tout simplement les yeux quelques secondes. Pratiquez des exercices de gym oculaire pour relancer la micro-circulation et faire travailler tous vos muscles oculomoteurs.
  • Posture #4. Bien positionner sa souris
    La largeur du clavier oblige à décentrer sa souris, provoquant une rotation de l’épaule et une extension du bras. Nombreux aussi sont ceux qui gardent un doigt levé lorsqu’ils utilisent leur souris, occasionnant des crispations et douleurs.

    La bonne posture ?  Positionnez votre souris devant vous, dans l’alignement de votre avant-bras, afin de limiter les rotations. Laissez reposer la main dessus lorsque vous l’utilisez, en pensant à bien détendre tous vos doigts. Si vous avez un usage intensif de la souris, l’achat d’une souris ergonomique est à considérer.
  • Posture #5. Le mouvement c'est souvent
    Enfin, il est essentiel de bouger régulièrement pour éviter le verrouillage des articulations et du dos. A votre poste de travail, en changeant régulièrement de position, mais aussi en marchant pour relancer la circulation et vous dégourdir les jambes.   

    La bonne posture ? Toutes les vingt à trente minutes, on se lève pour faire quelques pas : jusqu’à l’imprimante, la machine à café, le bureau de votre collègue à qui vous avez une question à poser. Et toutes les deux heures, on s’offre une vraie pause d’au moins dix minutes qui repose les yeux et détend le corps.


Plus d'articles ... B comme Business

Vous aimerez aussi...

Haut de page