Ajouté au panier
  1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. Histoire d'eux
  4. 2019
  5. Commerce connecté : Adrien Vaissade et le site Cleed.com

Commerce connecté : interview d'Adrien Vaissade, CEO de Cleed

  • 5 min de lecture

Cleed.com, le service en ligne sur mesure qui met le marketing digital au service de la mode

Le shopping évolue ! Totalement imprégnée par la culture et usages digitaux, la génération Z contribue à la transformation digitale et l'uberisation de nombreux services, en matière de mobilité professionnelle ou de commerce connecté. Né en décembre 2018, le site internet Cleed.com (« The Clothes you need ») est un assistant personnel digitalisé qui facilite les envies shopping ! Adrien Vaissade, son cofondateur et CEO, nous en dit plus sur la naissance de ce projet et la création d’une équipe sur mesure. Quand les univers du retail et de la mode rencontrent l’intelligence artificielle, le machine learning et le marketing digital, la satisfaction client prend une nouvelle dimension !  Découvrez notre interview vidéo sur-mesure.

Présentez-vous !

Adrien Vaissade : « Je suis Adrien Vaissade, le co-fondateur et CEO de Cleed, assistant shopping personnalisé fondé sur l’alliance de l’intelligence artificielle et de l’expertise mode ».

C’est quoi un personal shopper ?

Adrien Vaissade : « C’est une personne qui va faire les boutiques à votre place. Avec Cleed.com, nous avons digitalisé ce besoin. Grâce à l’intelligence artificielle et au machine learning, nous avons a créé des technologies qui permettent de le faire faire par quelqu’un d’autre ».

Racontez-nous votre parcours

Adrien Vaissade : « Je suis diplômé de KEDGE et de l’ESCP. J’ai commencé à travailler dans l’audit et les Transaction Services, et je me suis rapidement tourné vers les introductions en Bourse où j’ai travaillé pendant plus de six ans ».

Comment on passe du CAC 40 à l’entrepreneuriat ?

Adrien Vaissade : « L’avantage c’est d’avoir ce côté rigueur et capacité d’analyse qui peuvent servir dans le monde de l’entrepreneuriat. Après, il y a d’autres compétences, comme le fait de tester au jour le jour. Ce qui est très différent du monde de la finance où tout est très cadré. Là, la grosse différence c’est que c’est un peu du Test and Learn. C’est en testant certaines choses que l’on va apprendre. Cet aspect-là est très stimulant et intéressant parce que l’on ne sait jamais de quoi la journée va être faite ».

Pourquoi la mode ?

Adrien Vaissade : « C’est le secteur dans lequel j’étais le plus frustré en tant qu’acheteur. C’est vraiment ça qui m’a poussé à me lancer dans ce secteur-là. En tant qu’acheteur on connaît ses goûts. Mais on ne sait pas sur quoi on va tomber, on y passe beaucoup de temps. Il y avait vraiment une espèce de frustration en termes de temps et d’efficience ».

Parlez-nous de l’équipe Cleed  

Adrien Vaissade : « Aujourd’hui nous sommes six, bientôt sept. Nous sommes en en cours de recrutement. Pour l’équipe, je suis le CEO et co-fondateur, Killian Palos qui est CTO (Chief Technical Officer) qui m’a rejoint il y a maintenant un an et demi. Il y a aussi Ujjwal Verma qui est expert en « Computer Vision » et qui possède un doctorat de Télécom Paris. Et Christine Lerche, auparavant Rédactrice en Chef Adjointe de Marie Claire, qui nous accompagne sur toute la partie stylisme revue du côté tendances. Je suis très fier d’avoir constitué cette équipe avec des compétences très complémentaires ».

Quels seraient votre premier bilan et les défis à venir ?

Adrien Vaissade : « Le bilan est très positif. Les choses se déroulent exactement comme je le voulais et l’équipe s’est constituée de manière très rapide. J’ai même été surpris par les profils qui rejoignaient l’équipe. Je les trouve très efficaces et très performants dans leur domaine. Le défi actuel se trouve du côté B2B justement : accompagner les marques de prêt-à-porter pour personnaliser l’expérience utilisateur sur leur propre site e-commerce ».

Quelles sont les qualités requises pour se lancer ?

Adrien Vaissade : « La capacité à trancher rapidement. Il faut également faire du Test and Learn avec chaque personnalité de l’équipe pour savoir comment chacun fonctionne. Faut-il leur donner un peu plus de liberté ou au contraire un peu plus de cadrage ? Ça demande de l’observation, tout en avançant, c’est-à-dire travailler au jour le jour et finalement savoir ajuster en continu si besoin ». 

Découvrez comment Brother accompagne les métiers de la vente au détail.

Plus d'articles ... Histoire d'eux

Vous aimerez aussi...

Haut de page