Ajouté au panier
  1. Home Brother
  2. Le Blog de Brother France
  3. Transformation digitale
  4. 2021
  5. L'impact du COVID-19 va-t-il transformer de façon pérenne les services de santé ?
Un médecin de l'hôpital portant un masque facial tient une seringue contenant un médicament ou un vaccin.

L'impact du COVID-19 va-t-il transformer de façon pérenne les services de santé ?

Dans le monde entier, la pandémie de COVID-19 a nécessité une réponse surhumaine de la part des professionnels de la santé.

Devant faire face à une pression inédite, les infirmières, les réceptionnistes, les médecins et les services informatiques ont fait bloc pour assurer le bon fonctionnement du secteur de la santé.

La rapidité avec laquelle de nouveaux protocoles et de nouveaux hôpitaux ont été établis est tout simplement phénoménale. Cependant, comment le secteur de la santé va-t-il aller de l'avant ?

 Il y a un besoin urgent de recruter, de former et de fidéliser davantage de professionnels de la santé, mais aussi de s'assurer que leur temps est utilisé à bon escient, pour la prise en charge des patients.

European Institute of Technology Health

L'une des principales conséquences de la pandémie de COVID-19 impacte la façon dont les services de santé s'engagent auprès des patients. Pour assurer la sécurité du personnel et des patients, de nombreuses cliniques et établissements de santé ont limité les interactions physiques, les salles d'attente ayant été remplacées par des rendez-vous en ligne ou par téléphone.

La mise en place de services à distance a permis d'atténuer la pression sur le personnel soignant. Aussi, il serait logique de continuer de proposer ces mêmes services, une fois la situation revenue à la normale. 

Il est certain que la COVID-19 a accéléré la transformation digitale du secteur de la santé. Beaucoup de personnes, autrefois réticentes à l'égard de la numérisation, ont pu constater par elles-mêmes les nombreux avantages que celle-ci apporte aux patients et aux praticiens.

Comment les méthodes de travail se sont-elles transformées ?

La pandémie de COVID-19 a nécessité le passage au travail à domicile pour de nombreux acteurs du secteur de la santé, ce qui rend le recours aux dossiers papier particulièrement difficile. Grâce aux nombreuses solutions digitales déjà disponibles, telles que la numérisation des documents et la création de dossiers électroniques, la continuité des tâches a pu être assurée.

Les professionnels de santé dotés de systèmes établis et robustes, dédiés au traitement des données et des documents, seront les plus à même de s'adapter. Surtout ceux qui bénéficient en particulier de systèmes permettant aux soignants d'afficher les dossiers des patients sur leur écran, de partager rapidement des informations et de discuter instantanément des traitements avec leurs équipes, via des appels vidéo.

S'engager dans la numérisation des données du patient permet de passer moins de temps à se battre avec de multiples systèmes et la recherche de documents administratifs, tout en privilégiant la qualité des soins prodigués aux personnes. Mais ce n'est que la partie visible de l'iceberg.

Les activités qui occupent actuellement jusqu'à 80 % du temps du personnel soignant peuvent être rationalisées ou même éliminées grâce à l'utilisation de la technologie (1). Ce constat est étayé par les données d’un rapport publié en 2020 par le European Institute of Technology (EIT) et McKinsey. Ce rapport affirme que la technologie pourrait non seulement réduire le temps consacré aux tâches administratives, mais également atténuer les pénuries de main-d’œuvre et accélérer la recherche et développement de traitements capables de sauver des vies.

Numériser les informations médicales des patients vous permettra de passer plus de temps auprès d'eux. 

Une vision du changement à long terme

Au cours de la pandémie, les soins de santé, dont la transformation était déjà en marche, ont dû s'appuyer sur l'adoption de la technologie pour obtenir des résultats à court terme, tout en procédant en parallèle à des changements pour le long terme.

Dès le début de la pandémie, 77 % des cliniciens travaillant au sein de l'Union Européenne ont déclaré que leur établissement était déjà « bien préparé » ou « très bien préparé » pour  l'adoption des technologies numériques (2).

A la lumière de cette transformation digitale accélérée, 74,7 % des médecins généralistes, 60,2 % des médecins de soins secondaires et 56,8 % des infirmières de l'UE ont déclaré que la COVID-19 avait favorisé l'adoption des technologies numériques contribuant à la transformation de leur process (2).

Pendant la pandémie, le travail effectué par les services informatiques pour moderniser et renforcer la technologie des soins de santé s'est montré payant. Soumis à une pression inédite, de nombreux professionnels ont réussi à faire face, en favorisant des passerelles entre les différents médecins, disciplines et pays.

Cristian Bușoi, un médecin roumain et membre du Parlement européen, a reconnu les bienfaits de ce travail collaboratif lorsqu'il a déclaré : « Je suis sûr que cette coopération, ce dialogue et cette solidarité se poursuivront. Une fois la crise derrière nous, il sera peut-être difficile de maintenir le même niveau d'engagement, mais la détermination sera là, tout le monde ayant constaté que nous pouvions faire plus à l'échelle de l'Union Européenne. (3) »

 Le défi que représente cette pandémie pour le domaine de la santé a sans aucun doute contribué à accélérer son évolution. Les différents professionnels du secteur se sont battus pour fournir des soins rapidement et à distance. Toutefois, il est important de conserver cette dynamique afin de garantir que ces bienfaits s'inscrivent dans une perspective à long terme et puissent aider les systèmes de santé à se préparer pour l'avenir, ce qui sera bénéfique pour tout le monde.

Jan-Philipp Beck, PDG du European Institute of Technology Health

Limiter l'exclusion des soins de santé

Malgré toutes ces promesses, il est important de rappeler que la transformation digitale du secteur de la santé ne se limite pas aux données ou aux process de travail : elle concerne avant tout les personnes. Cela dit, nous devons procéder avec prudence.

La transition en faveur de prestations médicales 100 % numériques pourrait bien exclure les personnes qui en ont le plus besoin. L'accès au numérique demeure problématique pour les personnes âgées, pauvres ou handicapées. Des études nous montrent que 80 millions d'Européens n'utilisent jamais Internet, soit parce qu'ils n'ont pas d'ordinateur, soit parce que c'est trop cher. Par ailleurs, 28,9 % de la population européenne ne possède pas les compétences numériques de base, ce qui augmente le risque d'exclusion des soins de santé (2).

Gardez bien en tête que le facteur humain est primordial. Bien que la technologie soit aujourd'hui accessible pour le plus grand nombre, certains patients peuvent encore ne pas être très à l'aise avec les consultations vidéo à distance. Surtout à une époque où la vie privée et la sécurité sont des critères importants à prendre en compte.

 Alors que la pandémie de COVID-19 a perturbé les soins de santé et provoqué des changements radicaux en matière de prestation, elle a également contribué à accélérer la numérisation, en faisant en quelques mois un bond qui autrement se serait étalé sur au moins une décennie.

Deloitte : La transformation digitale

Façonner un nouvel environnement IT dans le secteur de la santé

L'impact réel de la pandémie de COVID-19 ne se révélera peut-être que dans de nombreuses années. Toutefois, le secteur de la santé, pour capitaliser sur les progrès réalisés au cours de ces derniers mois, doit maintenir cette dynamique. De nombreux prestataires de services de santé ont démontré que la numérisation, combinée à une infrastructure informatique adaptée, pouvaient être bénéfiques pour les patients et soulager la pression des équipes soignantes évoluant en première ligne. Cela dit, il est important de se rappeler à quelle vitesse cette transformation a eu lieu.

L'industrie de la santé est traditionnellement connue pour sa bureaucratie et son inertie face au changement. Néanmoins, cette pandémie a montré qu'elle était capable d'une grande réactivité lorsque le changement se révélait clairement impératif. Il est maintenant essentiel de tirer les enseignements de ces expériences et de les adapter au nouveau paysage médical post-pandémique.

 L'héritage de cette pandémie pourrait bien voir l'émergence de nouvelles approches relationnelles, basées sur un niveau de collaboration, de « bonne volonté » et de confiance accrus.

Deloitte : La transformation digitale

Les services informatiques occuperont ainsi un rôle central. Nombre d'entre eux auront déjà acquis une solide expérience dans l'intégration de technologies dédiées aux soins de santé, qu'il s'agisse d'améliorer la numérisation et le partage des documents ou de renforcer le travail à distance. Le défi à venir sera de s'assurer que cela puisse se produire à une échelle « macro ».

Si cette crise représente une véritable catastrophe, elle a néanmoins permis de mettre en évidence deux caractéristiques fondamentales des services de santé en Europe : la résilience et l'innovation.

L'opportunité qui se présente est passionnante puisque les responsables informatiques peuvent jouer un rôle dans la transformation des process de travail, de la collaboration et de l'expérience du patient à travers l'Europe.

Brother possède une longue histoire ainsi qu'une vaste expérience en matière de solutions technologiques pour le secteur de la santé. Des pharmacies aux cabinets de médecins généralistes, en passant par les hôpitaux et les cliniques, nos produits et solutions facilitent les tâches quotidiennes du personnel soignant.

Pour plus d'informations, contactez notre équipe de spécialistes dès aujourd'hui.

 

Sources 

(1) sciencebusiness.net : « EIT Health urges European healthcare providers to embrace AI and technology after the pandemic highlights fragility of healthcare systems », avril 2021.

(2) Deloitte : Digital transformation : « Shaping the future of European healthcare, September 2020 ». 

(3) sciencebusiness.net : « Pandemic could prompt healthcare overhaul », 18 mai 2021.

Plus d'articles ... Transformation digitale

Vous aimerez aussi...

Haut de page