1. Home Brother
  2. Blog de Brother France
  3. Étiquetage
  4. 2021
  5. L'étiquetage du câblage informatique ? C'est encore mieux avec un code couleur !
Un homme intervient sur une panneau rempli de câbles.

L'étiquetage du câblage informatique ? C'est encore mieux avec un code couleur !

Le câblage informatique d'une infrastructure réseau est régi par des normes d'étiquetage toujours plus strictes afin d'assurer la sécurité des entreprises et des personnes. Découvrez quelles sont ces normes ainsi que les différents lieux et situations de leur application.

Pour être efficace et pleinement conforme, toute opération de câblage nécessite un marquage des câbles, des conducteurs et des composants. Des normes précises encadrent et indiquent à quoi doit ressembler cet étiquetage, pour chaque métier et type d'installation. La règle demeure la même : une identification rigoureuse des composants facilite la maintenance, le dépannage et les réparations. Si l'opérateur utilise également des couleurs, les câbles et les composants sont plus rapidement identifiables.

Dans le domaine des installations électriques et du câblage industriel et des centres de données (datacenters), des normes spécifiques définissent la manière dont les câbles, les fils et les composants doivent être étiquetés. Voici une sélection des normes les plus importantes : 

  • DIN EN 60445 (VDE 0197): 2018-02 : principes fondamentaux pour la sécurité des interfaces homme machine (IHM) 
  • DIN VDE 0293-1 : pour câbles et lignes à courants forts, avec des tensions nominales allant jusqu'à 1000V
  • DIN EN 61439-1 : pour l'ensemble des installations électriques basse tension
  • DIN EN 60204-1 : pour la sécurité des machines et des équipements électriques 
  • DIN EN 62491 : pour les câbles et les fils des systèmes industriels, des installations, des équipements et des produits industriels
  • CENELEC HD 60364-5-51 : 514.1–514.4 pour l'équipement informatique
  • EN 50174-1 Technologies de l'information - Installation de câblage de communication, Partie 1 : spécification d'installation et assurance qualité 
  • ANSI TIA 606-C pour l'identification des câblages de communication, également utilisé dans les serveurs informatiques 

Dans les armoires de comptage et de distribution, l'installateur appose généralement des fiches d'inscription des circuits électriques et numérote les borniers en conséquence. Ensuite, un autre installateur ou une personne chargée de relever les compteurs peut clairement attribuer les bons raccordements. Tous les câbles menant aux armoires doivent également être étiquetés. Pour les applications industrielles, les schémas électriques doivent être affichés sur les armoires de commande et les panneaux de commutation. Il s'agit ici de rendre visibles les relations électriques importantes pour les opérations de commutation.

Au sujet des armoires informatiques

Il en va différemment pour les réseaux informatiques et de communication : seuls les composants et les connexions sont identifiés. Les relations spécifiques sont saisies dans la documentation réseau correspondante. En effet, dans les salles de serveur et les répartiteurs, de nombreux câbles sont raccordés aux armoires via un panneau de brassage. Si des équipements actifs sont intégrés dans l'armoire, leurs connexions réseau sont également acheminées vers une sortie (port) dans le panneau de brassage. Ce panneau de brassage permet par exemple d'établir des connexions entre un poste de travail et un serveur en reliant les sorties (ports) correspondantes à l'aide d'un câble de brassage fin, placé devant le panneau. Si un employé change de bureau, le câble de raccordement est  alors branché sur le port correspondant à son nouveau poste de travail. De la même manière, tous les appareils informatiques sont reliés entre eux, de même que des composants tels que les points d'accès WLAN, mais aussi de plus en plus de composants dédiés à l'automatisation des bâtiments et de l'industrie, comme les passerelles radio et les commandes industrielles.

Un électricien manipule des câbles.

Les armoires de distribution du réseau sont donc très compactes. Souvent, les câbles qui sont acheminés par le bas ou par le haut, au niveau de la partie arrière de l'armoire, ne peuvent même pas être déplacés. A l'avant, les câbles de raccordement sont enfichés rangée par rangée dans les panneaux de raccordement. Ces câbles doivent être correctement guidés sur le côté afin que le personnel de maintenance puisse accéder aux différents connecteurs. Il est particulièrement important que le câblage soit bien documenté et clairement étiqueté sur place, surtout lorsque la densité de câblage est élevée. En effet, chaque employé de l'entreprise doit s'assurer que son ordinateur est correctement relié à la salle dédiée aux serveurs. Si le personnel de maintenance débranche une mauvaise prise lors d'un déménagement, cela peut provoquer la déconnexion d'un appareil du réseau voire, dans le pire des cas, d'une déconnexion du serveur lui-même.

Il faut à tout prix éviter cela, surtout si l'on considère que les réseaux informatiques font régulièrement l'objets de changements, notamment à l'occasion de déménagements internes, du remplacement des équipements ou de l'introduction de nouvelles applications et de nouveaux systèmes. C'est pourquoi un système de désignation clair et cohérent est très utile et augmente la disponibilité du réseau. Ces désignations devraient également se retrouver dans la documentation et s'appliquer à tous les raccordements, ports et câbles.

Un système d'étiquetage / de désignation cohérent par exemple selon ANSI TIA 606-C 

C'est pourquoi de nombreux services informatiques utilisent pour leur câblage de communication sur le site de l'entreprise une systématique pour le repérage ainsi qu'un code couleur, comme le propose la norme ANSI TIA 606-C. Cela permet également de répondre aux exigences de la norme EN 50174-1. Pour le repérage des câbles, la norme américaine propose de définir systématiquement des abréviations pour les composants tels que les armoires, les racks, les boîtes de jonction et les locaux. Les panneaux de brassage ainsi que leurs ports sont respectivement numérotés. Les câbles dans le centre de données reçoivent alors par exemple une étiquette qui indique de quelle armoire, de quel panneau de brassage et de quel port ils sont acheminés vers quelle armoire, quel panneau de brassage et quel port. Si le câble provient d'une autre pièce, il faut indiquer un code de liaison ainsi que l'emplacement exact de la connexion dans le centre de données. Les différents panneaux de brassage sont également étiquetés : Il est alors indiqué au-dessus des ports de quelle armoire et de quel panneau de brassage il s'agit et quels numéros de port sont reliés à quels ports d'un panneau de brassage dans quelle armoire.

Afin de pouvoir documenter le câblage de manière continue selon ANSI TIA 606-C ou EN 50174-1, les éléments suivants nécessitent un marquage clairement visible :

  • la salle de télécommunications,
  • les zones ou secteurs du centre de données 
  • les racks et les armoires 
  • les panneaux de brassage,
  • les raccordements,
  • le câblage,
  • les couloirs,
  • les zones d'accès et de sorties des espaces de travail 
  • les barres de mise à terre 
  • les emplacements des dispositifs anti-incendie 

L'utilisation d'un code couleur pour un aperçu rapide 

Un code couleur supplémentaire simplifie la gestion et donne une meilleure vue d'ensemble sur le terrain. Il permet aux installateurs et au personnel de maintenance de sélectionner et de suivre plus facilement certains câbles. Selon la TIA, le code couleur doit indiquer la fonction des câbles ou le type de connexion pour lequel ils sont utilisés. L'exploitant peut par exemple utiliser des couleurs différentes pour les connexions de stockage, de téléphonie et de données, ou encore pour certains groupes de serveurs. En outre, les centres de données sont souvent alimentés par deux circuits électriques afin d'augmenter la sécurité en cas de panne. Ici aussi, il est intéressant d'attribuer des couleurs différentes aux câbles.

L'exploitant obtient la meilleure visibilité avec des câbles et des cordons de brassage colorés en conséquence. Certains fabricants proposent également des marquages de couleur pour les connecteurs des câbles de raccordement. La mise en œuvre la plus simple, notamment pour les systèmes existants, consiste à utiliser des attaches de câbles ou des bandes velcro et des étiquettes de couleur. Afin de pouvoir identifier d'un coup d'œil les différents faisceaux de câbles sur les chemins de câbles, ceux-ci devraient également être marqués aux bifurcations et autres points marquants du câblage. Là encore, des colliers de couleur ou des bandes velcro avec des étiquettes d'identification correspondantes sont tout indiqués.

Un distributeur réseau

Etiquetage par imprimante portable et étiquette

En règle générale, les câblages sont identifiés par des étiquettes. Il peut s'agir d'étiquettes autocollantes avec le schéma électrique pour un sous-répartiteur ou une installation, ou encore de petites étiquettes pour les blocs de jonction. Pour les câbles, on utilise souvent des colliers de serrage spéciaux sur lesquels on colle des étiquettes. Selon l'environnement, ces autocollants et étiquettes sont soumis à des contraintes plus ou moins fortes : Dans le domaine de la production, ils doivent être résistants à la graisse et à l'huile, tandis qu'à l'extérieur, ils doivent résister à la chaleur, au froid et à la lumière. Pour qu'ils restent bien lisibles, ils doivent également être résistants à l'abrasion. Brother propose par exemple des rubans laminés dont sept couches au total protègent les inscriptions contre toutes ces influences environnementales.

L'imprimante portable correspondante doit pouvoir se connecter à un ordinateur, une tablette ou un smartphone par WLAN ou USB et imprimer sur les étiquettes les textes et les caractères qui y sont créés. Si une entreprise utilise un système de gestion des installations ou de l'infrastructure, les désignations peuvent également être transférées du système à l'imprimante. Parallèlement, l'imprimante portable devrait également permettre un marquage autonome sur place. Brother propose en outre pour ses appareils de marquage une application spéciale pour l'artisanat électrique, avec des modèles pour le marquage de distributeurs, de raccordements ou de câbles.

En principe, il est important que l'appareil de marquage soit facile et rapide à utiliser et toujours à portée de main. En effet, le plus important est qu'en cas de modifications, l'inscription ainsi que la documentation correspondante soient toujours correctes et à jour. En effet, des inscriptions et une documentation erronées ou obsolètes coûtent beaucoup de temps et d'énervement en cas de service. Vous êtes à la recherche d'une solution de marquage ? Nos experts se feront un plaisir de vous conseiller sur nos étiqueteuses P-touch.

Marquage pour les métiers de l'électricité et de la technique des réseaux

Plus d'articles ... Étiquetage

Vous aimerez aussi...

Haut de page