Ajouté au panier
  1. Home Brother
  2. Le Blog de Brother France
  3. Étiquetage
  4. 2021
  5. L'avenir du commerce de détail : réinventer les vitrines des magasins dans l'ère post-Covid
Une femme appartenant au personnel d'un magasin de vêtements est assise sur un bureau pour récupérer un document auprès d'une imprimante Brother, pendant qu'un acheteur de sexe masculin navigue à travers un rail de vêtements derrière elle.

L'avenir du commerce de détail : réinventer les vitrines des magasins dans l'ère post-Covid

La pandémie de COVID-19 a vu le PIB de la zone euro chuter à un niveau d'après-guerre et le commerce de détail a été l'un des secteurs les plus durement touchés.

La forte augmentation des achats en ligne, combinée aux achats de proximité, effectués par une population travaillant de plus en plus à domicile, ont eu un impact sur les commerces et points de vente traditionnels des centres-villes.

Nous avons observé les changements qui se sont opérés dans le secteur du commerce de détail, à mesure que les restrictions sanitaires se sont assouplies et que la société a retrouvé, petit à petit, un rythme de vie normal. Aussi nous vous proposons aujourd'hui de découvrir quatre approches qui permettraient aux commerçants de s'adapter et de préparer l'avenir du commerce de détail.

Qui mène aujourd'hui la reprise du commerce de détail ?

Alors que la pandémie s'est mise à déferler sur l'Europe, les magasins physiques ont vu leur fréquentation chuter de 40 %, que ce soit en France, au Danemark, en Allemagne, en Finlande, en Norvège ou au Royaume-Uni(1).

Quand les mesures de restriction et de confinement se sont atténuées, les points de vente dotés de larges espaces extérieurs ont été plébiscités par les consommateurs, qui ont ainsi pu effectuer leurs achats tout en respectant la distanciation sociale(1). Les parcs d'activité commerciale - ou « retail parks » - ont particulièrement bien résisté à la crise sanitaire en Espagne et en Allemagne, leur fréquentation ayant quasiment retrouvé le niveau d'avant la pandémie.

Pendant ce temps les principales avenues commerçantes du monde ont eu plus de mal à réagir. Des études récentes montrent qu'entre mars 2020 et 2021, les grandes avenues telles qu'Oxford Street à Londres, les Champs-Élysées à Paris, la Gran Vía à Madrid, la rue Neuve à Bruxelles, la Via del Corso à Rome et Kurfürstendamm à Berlin, ont toutes subi d'importantes baisses de fréquentation.

La croissance spectaculaire des achats en ligne va-t-elle perdurer ?

Alors que la première vague de la pandémie traversait un pic, la croissance du e-commerce a explosé dans toute l'Europe(3). On constate que les consommateurs ayant effectué le plus d'achats en ligne en 2020 sont issus des pays les plus durement touchés par le coronavirus, comme l'Espagne, la Belgique et l'Italie. Pendant ce temps, dans les pays nordiques où les restrictions étaient moins sévères, l'augmentation du volume d'achats en ligne s'est avérée plus modeste.

Même si le commerce de détail traditionnel connaît une reprise, les chiffres parlent d'eux-mêmes lorsque l'on dresse la comparaison entre la croissance du e-commerce et celle du commerce offline. La croissance du e-commerce est 7,6 fois supérieure à celle du commerce hors ligne en France, 11,2 fois plus élevée en Espagne, 12,2 fois plus élevée aux Pays-Bas et 16,2 fois plus élevée en Italie(3).

La question n’est donc pas de savoir si les consommateurs continueront d'effectuer leurs achats en ligne, mais plutôt de connaître la fréquence de ces achats, le volume de leurs dépenses et d'observer si leurs nouveaux comportements auront un impact sur leurs achats en magasin.

Les points de vente peuvent notamment s'appuyer sur des imprimantes d'étiquettes mobiles pour optimiser l'expérience client. 

Comment les commerçants peuvent-ils s'adapter à cette nouvelle donne ?

Dans un contexte en pleine évolution pour le commerce de détail, il est évident que les commerçants doivent penser différemment pour offrir une expérience client plus attractive. Voici quatre approches que les commerçants peuvent emprunter pour entrer de plain-pied dans l'avenir du commerce de détail.

•    Connecter vos clics à vos briques

Transformer les points de vente en mini-centres de distribution permettra à vos clients de commander en ligne, pour ensuite venir chercher leurs articles au magasin ou bien planifier une livraison immédiate. 34 % des commerçants ont déclaré une augmentation de leurs revenus après avoir lancé un service de « click and collect »(5). Les commerçants peuvent également traiter les commandes de marchandises qu'ils ont en stock, puis les distribuer en utilisant des services de livraison locale.

•    Adopter le commerce de détail sans contact

Pendant les périodes de restrictions strictes liées au COVID, les acheteurs se sont montrés de plus en plus à l'aise avec les moyens de paiement sans contact, qu'ils considèrent comme étant plus sûrs et plus hygiéniques. C'est pourquoi les commerçants avertis testent des options de paiement permettant aux clients de payer via la méthode de leur choix, que ce soit par carte, à l'aide de leur téléphone ou via leurs montres connectées. Pour en savoir plus sur les transactions sans contact, vous pouvez consulter cet autre article de notre blog. 

•    Adopter une approche éthique

Les commerçants ayant fait preuve d'une démarche éthique et sociale attireront plus de clients une fois la situation revenue à la normale. 62 % des consommateurs déclarent que des principes éthiques, tels que le paiement équitable du personnel, les contributions à la collectivité ou des actions en faveur de l'environnement, ont pris plus d'importance à leurs yeux en raison de la pandémie. Cette vision est très présente parmi les acheteurs âgés de 18 à 34 ans, 64 % d'entre eux déclarant qu'ils feront désormais leurs achats auprès de commerces ayant démontré un engagement éthique.

•    Développer votre présence sur les réseaux sociaux

La plupart des réseaux sociaux ont adopté le « commerce social » au sein de leurs plateformes. Les principaux « social networks » du marché ont déjà lancé des fonctionnalités e-commerce(7). Intégrer ces fonctionnalités de façon harmonieuse est un enjeu clé. En effet, le succès du « commerce social » repose sur la capacité d'attirer l'attention des consommateurs avec des contenus qui leur parlent. Cela signifie que même les contenus commerciaux doivent cibler les intérêts des utilisateurs, tout en se fondant dans l'esthétique de la plateforme.

En fin de compte, il est difficile de prédire l'avenir du commerce de détail, la pandémie ayant accéléré la croissance du e-commerce au point de rebattre toutes les cartes du secteur.

Ce qui est certain est que cette nouvelle vitrine doit refléter à toute heure les centres d'intérêt de vos clients. La capacité de capter cette attention et de saisir cette opportunité sera la clé du succès dans ce nouveau monde du commerce de détail.

Pour découvrir comment Brother aide les commerçants à accroître leur efficacité, améliorer la fidélisation des clients et maintenir leurs bénéfices, explorez notre large gamme de solutions dédiées au commerce de détail et aux points de vente.

Sources

(1) euro.savills.co.uk/portugal/spotlight-european-retail-sep-20.pdf

(2) mytraffic.io/fr/european-high-streets-120-ranking-fr

(3) nielseniq.com : « La prochaine étape de l'Europe dans la croissance du commerce électronique », juin 2021.

(4) www.statista.com : « Croissance du e-commerce par pays en Europe en raison du coronavirus2020 », avril 2021.

(5) etaileurope.wbresearch.com/blog/state-click-collect-2020-strategy

(6) retailtimes.co.uk/socially-conscious-convenience-driven-retailers-set-to-win-post-pandemic-new-research-reveals/

(7) retail-insight-network.com/features/is-social-media-ecommerce-on-the-rise-industry-experts-respond/

Plus d'articles ... Étiquetage

Vous aimerez aussi...

Haut de page