Ajouté au panier
  1. Home Brother
  2. Blog de Brother France
  3. Impression
  4. 2022
  5. Impression thermique directe ou transfert thermique ?
Saccoche marron avec poignée, imprimante mobile Brother PJ, crayon, tablette, lunettes, tasse à café, bloc-notes

Impression thermique directe VS transfert thermique ?

Si l'impression thermique directe et l'impression par transfert thermique partagent quelques points communs, il y a tout de même certains critères pour les différencier. Le principal point de différence étant la surface chauffée par la tête d'impression. Voyons comment cela fonctionne.

 

L'impression thermique, de manière générale, est un terme utilisé lorsqu'il s'agit de l'impression d'étiquettes. Cela peut aller des tickets de caisse en magasin aux étiquettes collées sur des colis, en passant par toutes les professions ayant la nécessité d'une imprimante portable, compacte et rapide. Le procédé d'impression est différent du jet d'encre ou du laser, puisqu'il fonctionne à la chaleur. Il y a d'ailleurs deux méthodes d'impressions thermiques différentes dont nous allons voir les principales caractéristiques.

 

L'impression thermique directe et les étiquettes thermosensibles

Le premier des deux procédés est l'impression thermique directe. Il s'agit d'une impression qu'il est possible de faire principalement sur du papier ou des étiquettes sensibles à la chaleur. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il s'agit d'un procédé où le support d'impression est l'élément clé.

En effet, sur les papiers ou étiquettes dédiés aux imprimantes thermiques directes, il y a une fine couche de matériau thermosensible déposée dessus. Lorsque l'impression est lancée, la chaleur est diffusée sur le papier via des impulsions électriques. Ces dernières permettent de générer l'impression et de reproduire le modèle à imprimer.

L'impression thermique directe est principalement utilisée par les transporteurs pour sortir des étiquettes à coller sur les colis. La raison est simple : avec l'impression thermique directe, le papier est thermosensible. Ainsi, il ne résisterait pas longtemps à une exposition au soleil, car il noircirait. Leur durée de vie est liée à la qualité du papier utilisé : comptez en moyenne entre trois et douze mois pour une étiquette imprimée en thermique direct. 

Cette imprimante est pratique car elle ne nécessite aucune encre et ne génère donc aucun déchet. De plus, la maintenance sur ces appareils est relativement aisée et elles sont moins chères à l’achat.

 

Comment fonctionne l'impression par transfert thermique ?

Le second procédé d'impression thermique fonctionne par transfert. Il est différent de l'impression thermique directe car un élément en plus vient s'insérer dans le processus : le ruban d'encre. Celui-ci peut d'ailleurs être noir ou de couleur, permettant ainsi plus de variété dans les impressions.

Il existe trois types de ruban pour ces imprimantes :

  • Le ruban de cire, le plus économique et répandu.
  • Le ruban mêlant cire et résine. Celui-ci offre un bon compromis entre la résistance de la résine et la qualité de la cire.
  • Le ruban intégralement en résine, pour des impressions durables ne risquant pas de s'abîmer avec le temps.

Avec les imprimantes à transfert thermique, le papier n'est pas traité. Cela signifie qu'il est possible, théoriquement, de mettre tout type de papier dans l'imprimante. La particularité de l'impression à transfert thermique vient de la chaleur transmise au ruban. Celui-ci est chauffé au moment de l'impression, et lorsqu'il rentre en contact avec le papier l'encre vient se fixer sur ce dernier. 

Il s'agit d'une technique d'impression offrant d'excellents contrastes, la visibilité sur le sujet traité est augmentée. Ce sont des machines privilégiées pour les grands volumes d'impression, avec en plus une vitesse d'exécution élevée. L'autre avantage proposé par les transferts thermiques est qu'il est possible de les appliquer sur toutes les sortes de papier, poreux ou non.

 

Quel procédé choisir pour quelle situation ?

Si vous hésitez entre les deux processus pour votre activité, il suffit de prendre en compte ces arguments afin de savoir quel type d'impression est le plus approprié.

  • Si vous souhaitez une impression durable avec un rendu en haute résolution, il vaut mieux se tourner vers les impressions par transfert thermique. Toutes les impressions résisteront aux affres du temps et autres dégradations liées à des facteurs extérieurs
  • Pour une impression rapide, économique et surtout une durée de conservation n'ayant pas besoin d'être trop longue : il est préférable d'opter pour l'impression thermique directe. On la retrouve notamment dans tous les centres commerciaux pour imprimer les tickets de caisse, par exemple.

 

Voici ce qu'il faut retenir à propos des impressions thermiques directes et à transfert thermique :

  • L'impression thermique directe n'utilise pas de cartouches. Le papier est traité en amont et réagit à la chaleur de l'appareil afin de marquer l'impression.
  • L'impression par transfert thermique, elle, utilise des rubans. L'encre chauffée est alors appliquée sur la feuille ou l'étiquette et y reste fixée.
  • L'imprimante par transfert thermique est recommandée pour les emballages de produits, les étiquettes de système général harmonisé (SGH) ou encore les étiquettes d'actifs. Là où l'imprimante thermique directe est préférée pour les reçus, comme les tickets de caisse ou les étiquettes d'expédition.

Prenez bien soin de choisir l'imprimante adaptée à votre besoin pour pouvoir imprimer des étiquettes et d’autres documents dans les meilleures conditions. Brother propose toute une gamme d'imprimantes portables dédiées à cet usage. Vous allez pouvoir comparer les différents modèles et ainsi opter pour l'imprimante thermique directe ou à transfert thermique vous correspondant.

Plus d'articles ... Impression

Vous aimerez aussi...

Haut de page