Ajouté au panier
  1. Home Brother
  2. Le Blog de Brother France
  3. Numérisation
  4. 2021
  5. Digitalisation et pandémie de COVID-19 : comment les technologies de santé se sont développées pendant la crise ?  
Un médecin examine le dossier d'un patient hospitalisé. Une étiquette imprimée figure sur le document de santé qu'il tient.

Digitalisation et pandémie de COVID-19 : comment les technologies de santé se sont développées pendant la crise ?  

Au cours de la pandémie de COVID-19, l'augmentation des consultations médicales et des traitements à distance ont entraîné une accélération rapide en faveur des solutions digitales.

Cette réponse numérique a principalement été menée par les soins de santé primaires, de nombreux prestataires de soins secondaires ayant accordé la priorité au traitement des patients atteints de COVID-19.  

A ce titre, les soins de santé secondaires ont maintenu les consultations en face à face, ainsi que le suivi des personnes. Dans de nombreux cas cependant, il n'est probablement pas nécessaire de se rendre à l'hôpital pour échanger avec une personne. Pour autant, le secteur des soins secondaires n'est pas encore tout à fait prêt pour la digitalisation de ses procédures. Près de 30 % des médecins spécialisés en soins secondaires ont déclaré que leurs établissements, ne sont « pas prêts du tout », ou seulement « un petit peu » préparés à l'adoption de technologies digitales(1).  

En première ligne 

Pour de nombreuses personnes, les soins primaires ont été le premier point de contact au cours des premières semaines de la pandémie de COVID-19. Pour faire face à l'afflux des demandes et minimiser les contacts, ils ont renforcé la mise en place des consultations téléphoniques, par e-mail et à distance. Bien que cela ait contribué à assurer la continuité des soins, cela a également permis à ceux qui en avaient besoin d'obtenir des rendez-vous physiques.

Au cours de cette période, des inquiétudes légitimes se sont largement répandues, concernant les personnes dont les soins quotidiens ont dû être reportés ou abandonnés.

La nécessité de gérer les conséquences de la pandémie, tout en faisant face à l'explosion potentielle des soins dédiés à la santé mentale qui en découlent, est un sujet particulièrement préoccupant. C'est sur ce point que les services de soins secondaires peuvent tirer de précieux enseignements, en se basant sur l'expérience acquise par les soins primaires pour mener leur propre transition en faveur de méthodes de travail digitales.

Un secteur en pleine évolution

  Alors que la pandémie de COVID-19 a perturbé les soins de santé et provoqué des changements radicaux en matière de prestations, elle a également contribué à accélérer la digitalisation du secteur médical, avec un bond réalisé en quelques mois, qui autrement aurait pris plus d'une décennie à se mettre en place. Cette transformation digitale sera essentielle pour façonner l'avenir des soins de santé.

Deloitte : La transformation digitale - Façonner l'avenir de la santé en Europe 

Dans toute l'Europe, un nombre croissant de personnes utilise désormais les technologies digitales à leur disposition pour accéder aux informations médicales et gérer leur suivi. Ces usages couvrent la recherche d'informations en ligne, la réservation de rendez-vous médicaux, la participation à des consultations connectées et l'utilisation de technologies digitales pour gérer leur santé à distance (1).

Les transformations de ce type sont sismiques, et permettent un gain de temps considérable pour les professionnels de santé et les patients.

À l'instar de nombreux autres secteurs, celui de la santé a connu une transition en faveur du travail à distance. Cependant, le secteur des soins de santé est confronté à des défis uniques lorsqu'il s'agit de partager des informations très sensibles, telles que les dossiers des patients.

Le partage des documents physiques est coûteux et chronophage. Cela crée également des problèmes de confidentialité et de gestion des équipes. C'est là que l'usage d'une technologie digitale sécurisée entre en jeu.

Les bénéfices de cette transformation digitale dépassent les soins prodigués aux patients. La formation et l'intégration du personnel pourront s'effectuer à distance, ce qui permet de préserver les équipes et de réduire les déplacements.

Nous avons la technologie…

La technologie médicale capable de faire tout cela de façon numérique existe déjà. De plus, celle-ci peut être facilement intégrée aux process de travail actuels afin de ne pas nécessiter de ressources supplémentaires ou de nouveaux investissements importants en matière de personnel. Il incombe maintenant aux décideurs de mettre à jour leurs stratégies informatiques et d'investir dans de nouveaux environnements adaptés aux besoins à venir des soins de santé.

Dans le domaine de la santé, le principe de confidentialité des patients est fondamental et doit demeurer intact dans le cadre du passage au numérique. Les départements informatiques seront les premiers à être les mieux informés quant aux des mesures de sécurité devant être mises en œuvre. De nombreux périphériques modernes, comme les imprimantes et les scanners, disposent de fonctions de sécurité intégrées telles que l'impression en mode « pull printing », le chiffrement des données et l'authentification des utilisateurs. Il sera essentiel de dispenser une formation pour que tous les membres du personnel puissent comprendre l'importance de la digitalisation et faire évoluer leurs habitudes et façon de penser.

Une femme médecin portant une blouse d'hôpital bleue se tient devant le bureau d'accueil d'un établissement médical, équipé d'un ordinateur et d'une imprimante d'étiquetage Brother.
Au cours de la crise sanitaire liée au COVID 19, les équipes médicales ont dû faire preuve de sang froid, de combativité et de réactivité. Cette situation unique et critique a néanmoins favorisé le développement des technologies digitales au sein du secteur de la santé. 

Quel sont les enseignements que peuvent en tirer les professionnels des soins secondaires ? 

Les capacités des soins de santé primaires, en matière de réactivité et d'adaptation face aux changements et aux défis actuels, ont été impressionnantes. Bien qu'étant en première ligne pendant la crise sanitaire, ils ont réussi à faire de larges progrès, tant au niveau de leurs systèmes que du comportement de leurs équipes. C'est pourquoi les professionnels des soins secondaires peuvent désormais profiter de l'expérience acquise afin de mettre en œuvre leur propre transformation, en gardant à l'esprit les éléments suivants :

-    Tout le monde doit être impliqué 

Comme de nombreux départements informatiques le savent, les connaissances du personnel des soins secondaires en matière d'IT peuvent être très variables. Si la plupart d'entre eux savent se servir d'un ordinateur, certains n'ont pas d'expérience en matière de logiciels de vidéoconférence ou manquent de confiance pour montrer à leurs collègues et à leurs patients comment les utiliser. 

Un changement rapide et important peut se révéler intimidant. Un programme de formation complet est nécessaire pour que tout le monde soit au fait du processus de digitalisation. Cela est particulièrement vrai en matière de sécurité, les personnes étant habituées à traiter des documents papier de façon sécurisée devront également comprendre les mesures de sécurité numériques.

-    Trouver le bon équilibre 

Si les consultations en ligne sont populaires auprès de certains patients, elles peuvent ne pas convenir à tout le monde, en particulier aux personnes âgées, vulnérables ou vivant dans des zones rurales. 29 % des citoyens européens ne possèdent pas les compétences numériques de base, ce qui augmente le risque d'exclusion numérique, tandis que 80 millions d'Européens n'utilisent jamais Internet parce qu'ils n'ont pas d'ordinateur ou parce que cette solution est trop coûteuse (1).

Nous sommes conscients que certaines situations, en soins de santé secondaires, nécessitent que les consultations ou les traitements doivent être effectués en face à face. Les étudiants et les stagiaires peuvent également avoir besoin d'une approche plus pratique que celle offerte par la formation en ligne. Dans cette optique, une approche hybride, permettant à ceux qui ont besoin de bénéficier d'une interaction directe, tout aussi facilement qu'un accès aux services en ligne, peut-être la bonne voie à suivre.

-    Travailler ensemble pour obtenir de meilleurs résultats 

L'impact bénéfique du travail collaboratif fait partie des principaux enseignements à tirer de la réactivité des soins de santé primaires. Le secteur de la santé n'a peut être pas toujours été le plus enclin à partager les connaissances et les informations entre les différentes équipes et services. 

Tant que cela se fait en toute sécurité (et avec le consentement des patients), le partage des données peut aider les établissements à maximiser leur réactivité en cas de situations de crise, telle que la COVID-19. Les nouvelles méthodes en ligne peuvent également permettre d'ouvrir de nouvelles voies en matière de communication. Par exemple, un patient, son médecin généraliste et un spécialiste clinique pourraient à l'avenir bien se retrouver et échanger ensemble dans le cadre d'une même session vidéo.

Conclusion : une opportunité pour façonner l'avenir des soins de santé secondaires

Beaucoup de changements se sont produits en peu de temps et la technologie a été un facteur clé de cette transformation. Certains changements peuvent être temporaires : des solutions à court terme ont dû être trouvées pour permettre aux équipes médicales de continuer à exercer dans des circonstances difficiles. Certaines solutions, cependant, pourraient bien se révéler pérennes. Il est maintenant possible d'étudier les enseignements de cette crise sanitaire et d'aborder la façon dont le secteur de la santé pourra répondre aux prochains défis à venir.  Avec la bonne technologie en place et les bons partenaires pour la mettre en œuvre, ce passage à la numérisation peut contribuer à obtenir des résultats positifs à long terme, pour le personnel et les patients dans le secteur des soins de santé.

En savoir plus sur les solutions technologiques de Brother pour le secteur de la santé.   

 

Sources
(1) https://www2.deloitte.com/content/dam/Deloitte/nl/Documents/public-sector/deloitte-nl-shaping-the-future-of-european-healthcare.pdf

Plus d'articles ... Numérisation

Vous aimerez aussi...

Haut de page