1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. B comme Business
  4. 2018
  5. Jeune maman et chef d'entreprise
Mamans et chef d'entreprise

Jeune maman et Chef d'entreprise ? 3 astuces clés !

  • 2 min de lecture

Pas facile d’être à la fois chef d’entreprise et jeune maman. Moins protégées que les salariées, les jeunes mamans à la tête de leur entreprise luttent parfois pour maintenir leur activité tout en s’occupant de leur nouveau-né... et d’elles-mêmes. Voici 3 astuces éprouvées pour tenir le choc :

Astuce #1 : Un seul mot d’ordre ? An-ti-ci-per !

Pour beaucoup de ces jeunes mamans, l’arrivée d’un enfant va coïncider avec un manque à gagner, que les prestations sociales ne couvriront pas toujours. Pour ne pas ajouter d’anxiété à la naissance, les mamans peuvent anticiper en provisionnant dès que possible charges, cotisations sociales et autres règlements. Dans la même logique, elles peuvent étudier le meilleur moment pour adresser ou encaisser leurs factures, ce qui peut être intéressant pour limiter le chiffre d’affaires… Et donc limiter les futures cotisations. Pour y voir clair et optimiser, rien de tel qu’un rendez-vous avec son comptable !

Astuce #2 : Bien s’entourer

À la naissance d’un enfant, chaque maman a besoin de faire une pause dans son activité. C'est même essentiel. Sauf que cela n’est pas toujours possible et qu’une inquiétude persiste : « Mes clients seront-ils au rendez-vous à mon retour de congé maternité ? ». Pour pallier à cette angoisse, l'astuce est d'organiser autour de soi une petite équipe composée de gens de confiance, en freelance par exemple, et capables de prendre le relais peut s’avérer pertinent si vous devez vous arrêter plus tôt ou plus longtemps que prévu. Il suffit alors de les former aux dossiers, voire de les tester, pour s’assurer un début serein de maternité.

Astuce #3 : Jouer la confiance avec les clients de son entreprise

Difficile pour les mamans et chef d'entreprise de mener de front une activité et une famille. En cas de souci de garde ou d’enfant malade, c’est souvent au chef d’entreprise que revient la gestion des soucis, son agenda étant a priori plus souple que celui d’un salarié. Pour y faire face, une seule solution : éduquer ses clients ! Sans les noyer sous les problèmes personnels, faire appel à une petite structure ou à des indépendants passe aussi par-là : une relation qui se noue d’abord avec une personne. Or, la plupart des gens se montrent bienveillants. Il faut repousser une réunion ? Ou plutôt la mener par téléphone ? Expliquez votre dilemme, il y a de grandes chances qu’ils acceptent.

Plus d'articles ... B comme Business

Vous aimerez aussi ...

Haut de page