Ajouté au panier
  1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. B comme Business
  4. 2019
  5. Le bureau du demain : la génération y et la génération z sur le marché du travail
La montée en puissance de nouvelles générations au travail

Le bureau de demain : la génération y et la génération z sur le marché du travail

  • 8 min de lecture

Êtes-vous prêts pour la nouvelle génération ?

Ils ont grandi avec Google, Youtube, les smartphones, la fibre, les réseaux sociaux. Ces "enfants numériques" dont le profil contribue activement à la transformation digitale impacte aujourd'hui fortement les entreprises.

Jusqu’à présent, les pratiques de travail ont été dictées par des schémas ancrés dans le temps et mis en place par les générations passées. Cependant l’évolution démographique et l’émergence de nouveaux vecteurs culturels créent de nouvelles exigences. Le transfert générationnel entre les Baby-Boomers de la génération X et les Millenials de la génération y et les petits derniers de la génération z (ou GenZ), combiné à l’émergence du travail indépendant, à l’égalité des genres et aux initiatives telles que le congé parental partagé, changent définitivement l’environnement de travail.

Un profond renouvellement de génération au sein des entreprises

Prête à changer radicalement notre façon de travailler, la génération des Millenials, née entre 1980 et 2000, représentera plus de 75 % de la population active d’ici 2025(1). Tandis qu’un nombre croissant de Baby-Boomers arrive à l’âge de la retraite, la génération Y va de plus en plus occuper des postes d’encadrement et de direction, tandis que la génération Z, née entre 2000 et 2009, verra elle aussi sa proportion augmenter au sein de la population active.

Ces jeunes salariés, élevés avec Internet, les tablettes et les smartphones, ont des attentes fortes sur le plan numérique et vivent dans une culture de l’immédiateté et de la transversalité. Mais ce ne sont pas seulement leurs habitudes digitales qui vont changer le monde du travail. Ces jeunes salariés qui intègrent aujourd'hui le marché de l'emploi sont animés d’un esprit d’initiative. Ils savent prendre des risques et veulent se libérer des restrictions, préférant un mode de travail nomade. Ils n’ont pas peur de remettre en question des processus archaïques et c’est surtout cette intrépidité qui façonnera le bureau de demain.

Une transformation repose sur l’essor des pressions démographiques liées à l’âge. La liberté, la législation concernant les droits de chacun, l’essor de modes de vie alternatifs, le désir de flexibilité et l’apparition d’une meilleure technologie entraînent la progression du travail indépendant, qui nécessite des solutions de travail à distance, comme le travail à domicile par exemple. 

Répondre aux compétences de ces profils avec la technologie

L’évolution démographique, digitale et culturelle n’influent pas seulement sur le désir d’adopter la technologie, de s’y connecter et de l’emporter partout avec nous. Ces facteurs augmentent aussi notre détermination à la développer.

Nous assistons déjà à la disparition progressive de structures de travail trop rigides. Les avancées nous orientent vers un écosystème virtuellement connecté, soutenu par l’utilisation d’appareils intelligents, un accès sécurisé au cloud et la mobilité. Les systèmes informatiques sont reliés à un équipement bureautique connecté et les appareils peuvent être contrôlés depuis des applications telles que iPrint&Scan.

Une nouvelle génération d'employés : ces que les entreprises doivent savoir 

Les entreprises qui interprètent mal ces facteurs de changement et qui conservent des processus archaïques perdront peu à peu leur avantage commercial. Elles sont amenées à repenser leurs processus pour optimiser leur business model.

Les travailleurs plus jeunes et plus flexibles ont tendance à avoir moins d’estime pour les valeurs hiérarchiques. Le fait qu'ils aient grandi au sein d'un écosystème d'influenceurs du même âge a fortement remise en cause les schémas traditionnels d'autorité et donc de hiérarchie(2). De plus, l’idée de travailler toute sa vie pour un seul et même employeur appartient définitivement au passé pour ces nouveaux salariés, qui changent de travail encore plus fréquemment. En outre, ces jeunes travailleurs indépendants sont également plus susceptibles de monter leur propre affaire.

Ces profils bousculent par conséquent les employeurs qui doivent quelque peu lâcher prise et définir les postes et les processus de recrutement avec soin. Et appréhender in fine un nouveau type de management valorisant la flexibilité, l'expérience technologique, un environnement de travail collaboratif et la possibilité d’évoluer.

Soucieuse de préserver l’environnement, cette nouvelle génération d'employés est très attachée à la notion de changement positif, ce qui signifie que la qualité des politiques de responsabilité sociale d’entreprise sera essentielle pour maintenir leur niveau de satisfaction.

En revanche, la définition des rôles autour de ces nouvelles tendances démographiques pourrait s’avérer insuffisante. Il est également important d’optimiser l’environnement de travail. Les métiers de demain seront bien plus attrayants avec un environnement de travail proposant des installations connectées, des solutions avancées pour le développement durable et un cadre favorable à la vie de famille.

Si les employeurs façonnent des emplois et des environnements adaptés aux Millenials et à la Génération Z, via un nouveau type de management, le potentiel qu’ils pourraient libérer pour leur entreprise en retour sera illimité. Ces transformations managériales à l’œuvre portent plusieurs noms : gamification au travail, lean management, intelligence collaborative...

Découvrez comment les technologies Brother facilitent la productivité des entreprises.

Sources

(1) Quocirca Print 2025: Millennial's Matter report - wwwprint.2025.com

(2) https://www.ft.com/content/c93ed9b6-87b2-11e5-90de-f44762bf9896

 

Plus d'articles ... B comme Business

Vous aimerez aussi...

Haut de page