Ajouté au panier
  1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. B comme Business
  4. 2019
  5. Nos 7 conseils pour réussir vos présentations Powerpoint !
Réussir sa présentation Powerpoint avec bSmart, c'est facile

C'est la rentrée : nos 7 conseils pour réussir vos présentations Powerpoint !

  • 10 min de lecture

Soyez impactant(e) en 6 minutes top chrono

Pour la rentrée, votre chef vous demande de réaliser une présentation Powerpoint sonnante et - surtout - trébuchante, devant un public ! Plages et cocotiers s’envolent soudainement pour laisser place à l’angoisse de la slide blanche. Rassurez-vous : vous n’êtes pas seul(e).

Avec pas moins de 300 millions d’utilisateurs de PowerPoint dans le monde, 35 millions de présentations sont réalisées chaque jour aux 4 coins du globe ! Au moment précis où vous lisez cet article, un peu plus d’un million de présentations sont en cours. Le fait est qu’1% d’entre elles sont réellement efficaces et impactantes auprès du public(1)

99 % des présentations sont inefficaces car les personnes n’ont pas été formées pour les faire dans les règles de l’art(2). Les présentations impactantes et mémorables sont pourtant à la portée de chacun. Afin de vous aider à prendre confiance en vous et améliorer l’efficacité (et la créativité !) de vos présentations, voici nos 7 conseils pour obtenir un résultat percutant et devenir un vrai pro du pitch !

  1. Préparez votre présentation
    Le succès d’une présentation réside dans sa préparation. Cette présentation, vous ne la faites ni pour votre patron, ni pour vous, mais bel et bien pour votre auditoire. Pour susciter l’intérêt de votre public, commencez par vous intéresser à lui. Focalisez-vous sur ses attentes : qu’attend-il de cette présentation ? Quelles sont les solutions concrètes que vous pouvez lui apporter ? En vous posant ces questions, vous trouverez ainsi les meilleures idées pour structurer votre document Powerpoint.

    Par exemple, si vous êtes face à vos clients : ce qu’ils veulent est une solution à des problèmes qui leurs sont propres. Il est donc essentiel de penser en priorité à leurs besoins précis, avant même de penser à valoriser votre offre de produits et/services. Pensez également à adapter votre présentation en fonction de votre public : que vous parliez à un responsable DSI, un dirigeant ou un comptable, le langage et le choix de vos arguments ne seront pas les mêmes.

  2. Définissez votre message clé
    Une bonne présentation repose sur 1 message clé. Définir ce message est essentiel et représente l’étape la plus difficile de votre présentation. Celui-ci doit être préparé, structuré, consistant, clair et simple. Faites le vide afin de bien cerner la teneur de ce message. Pour que votre public s’en souvienne, il est important de lui raconter une histoire simple et audible. Pour cela, résumez votre idée principale en une phrase succincte et pleine d’impact.

    Une fois votre idée principale définie, il vous faudra la « muscler » grâce à des techniques d’influence et de persuasion. Contraste, émotion et crédibilité font partie de l’artillerie pour maintenir l’intérêt de votre audience.

  3. Structurez votre présentation
    Une fois votre message clé en place, vous êtes fin prêt pour la phase 3 : structurer votre message. Pour emmener votre auditoire d’un point A à un point B, donnez à votre présentation un enchaînement logique, qui ait du sens pour vous et votre public. Trouvez votre accroche, constituez des parties claires et posez votre conclusion.

  4. Le poids des mots : soyez simples et concis
    Privilégiez des messages clairs, simples et concis. Ne chargez pas vos diapositives d’informations.

    N’oubliez pas que votre document appuie votre présentation. Il ne la remplace pas. En d’autres termes : simplifiez pour amplifier votre message. Et afin d'épurer le design de votre présentation : éliminez les éléments graphiques qui perturbent la clarté de vos diapos. Pour le texte comme pour les visuels, ne mettez que l’essentiel.

  5. La force des images : puissance, sens et émotion 
    Comme le disait Victor Hugo, « La forme c’est le fond qui remonte à la surface ». Les images et l’usage de couleurs apportent une force émotionnelle sans équivalent, qui multiplie la force de mémorisation d’un message. 

    Avec une seule image par diapo - un visuel clair appuyant efficacement votre idée ou qui surprenne votre auditoire, vous soulignez ce qui est vraiment important. Et n’oubliez pas : le texte contribue également à la présentation visuelle de votre document. Soignez le choix des mots, des couleurs et des nuances. Le message n’en sera que plus impactant.

  6. Des données claires 
    Lors d’une présentation, le temps d’attention moyen pour la compréhension d’une diapositive est d’environ 5 secondes. Aussi ne les gaspillez pas !

    Représentez visuellement vos données chiffrées pour les rendre claires et compréhensibles : c’est ce que l’on appelle la « Data Visualization ». En donnant une meilleure compréhension de vos données, vous favorisez la prise de décision de vos interlocuteurs ! Cela-dit, pensez à limiter le nombre de série de données ! Et respectez ces recommandations :

    -    Le titre de votre graphique doit être votre conclusion ;
    -    Limitez le nombre de couleurs pour vos graphiques ; 
    -    Soignez la mise en forme : taille et choix de la police, le format des nombres, le positionnement et l’orientation des textes ; 
    -    Soyez précis et ne mentez pas ! ;
    -    Oubliez les graphiques en 3D !

  7. Pecha Kucha, la méthode japonaise des présentations impactantes
    Inventée par deux architectes Tokyoïtes qui en avaient assez des présentations à rallonge, Pecha Kucha (qui signifie « bavardage » en Japonais) vous aidera à fasciner votre auditoire en 6 minutes 40 secondes et 20 slides. Pas une de plus, pas une de moins. Pour former rapidement vos collaborateurs, présenter une communication interne, un projet ou bien pitcher un client, Pecha Kucha vous recommande d’appliquer les points suivants : 

    -    8 mots maximum par diapositive ;
    -    Le sens de la narration (ou storytelling en anglais) : vos slides doivent s’enchaîner de façon fluide et impactante ;
    -    De l’imagination : pour attiser la curiosité ;
    -    Des visuels marquants : pour capter l’attention et favoriser la mémorisation ;
    -    Un zeste d’humour : pour détendre l’atmosphère et garder votre public sur le qui-vive.

    S’entraîner au Pecha Kucha peut être un exercice de team building. En choisissant une équipe de 4 personnes, chacun peut préparer et présenter le même thème en 20 slides. Vous partagez ainsi les idées et approches différentes !

    Et voilà, vous avez tous les outils pour devenir un conférencier hors pair !

Sources et notes

(1) Les 3 règles d'or d'une présentation Powerpoint réussie, DataStory.fr. https://datastory.fr/presentation-powerpoint-reussie/

(2) Préface de Guy Kawasaki du livre “Présentation Zen” de Garr Reynolds, collection Apprendre toujours, Pearson.
Petcha Kucha, la méthode de présentation ultime née au Japon.

Plus d'articles ... B comme Business

Vous aimerez aussi...

Haut de page