Ajouté au panier
  1. Home
  2. bSmart le Blog
  3. B comme Business
  4. 2020
  5. La transformation digitale de l'impensable à l'indispensable
Un homme en télétravail dans sa cuisine salue un collègue d'un geste de la main via son ordinateur

La transformation digitale : de l'impensable à l'indispensable

Depuis des années, le terme « transformation digitale » a pris une importance considérable dans bon nombre d’entreprises. Serpent de mer autant présenté comme redoutable et inéluctable, il trônait en bonne place sur les to-do list managériales et ressemblait autant à un vœu pieux qu’à une sourde menace pour celles et ceux qui manqueraient le coche et se laisseraient dépasser par des concurrents plus agiles.

Dans beaucoup d’entreprises, des postes avaient bien sûr été créés pour évangéliser les incrédules et créer les conditions de cette fameuse transformation. Mais bien souvent ces velléités se heurtaient à des réticences, à des freins psychologiques et organisationnels et on préférait remettre à plus tard ces mutations perçues comme plus anxiogènes que souhaitables.

Et puis le Coronavirus est survenu.

Face à l’imprévisible, il a fallu s’organiser, dans l’urgence, parfois dans le désordre mais sans en avoir le choix. L’impossibilité de se rendre au bureau a changé la donne et l’impensable est devenu indispensable. Cloud, VPN, technologies collaboratives, visio-conférences… ce qui apparaissait il y a peu comme l’apanage de quelques DSI et des geeks les plus acharnés est devenu le quotidien de millions de Français. Et ce qui aurait pu mettre encore des années à être adopté a pris une place désormais sans doute incontestable dans les habitudes de travail des Français. Et c’est - faut-il y voir un paradoxe ? – à la croisée de la sphère professionnelle et de l’espace domestique que la transformation digitale a pris corps.

Dans ces espaces personnels réaménagés pour l’activité professionnelle, la transformation digitale a cessé d’être un concept prospectif pour devenir une réalité incarnée. Et la méfiance voire la défiance de bon nombre de chefs d’entreprises à l’égard du travail à domicile ont été rapidement balayées par le réel et les salariés, sans en être forcément conscients, ont pu donner de meilleurs gages de crédibilité au télétravail que toutes les études consacrées au sujet depuis des décennies.

Oui, les salariés peuvent être aussi (voire plus) efficaces et fiables lorsqu’ils travaillent de chez eux. Non, la loyauté des collaborateurs à l’égard de leur entreprise ne se mesure pas nécessairement en temps passé dans les bureaux et chacun a pu faire la preuve, dans ce contexte si particulier, de son autonomie et de son sens de la responsabilité individuelle et collective.

Que la crise sanitaire dure encore ou que nous en sortions plus rapidement que prévu, ces modifications de nos habitudes et nos pratiques laisseront des traces potentiellement très positives dans notre rapport au travail, dans la revalorisation de la place de l’Humain mais aussi dans la question du rapport au temps, à l’espace et aux priorités.

Sans entrer dans des considérations sans doute prématurées sur les conséquences sociales, environnementales et politiques de la situation inédite que nous traversons, nul doute que certaines mentalités ont déjà, et sans doute durablement, évolué et que certaines organisations qui auront su tirer les premiers enseignements de ces mutations pourront mieux que les autres transformer cette crise en opportunité.

Plus d'articles ... B comme Business

Vous aimerez aussi...

Haut de page