1. Home Brother
  2. Particuliers
  3. Blog
  4. Votre bureau à domicile
  5. 2023
  6. Les pôles de start-up à l'échelle Européenne
Illustration représentant deux hubs de start-up sur un fond bleu foncé avec deux hommes d'affaires marchant entre eux sur un fond bleu clair

Les pôles de start-up à l'échelle Européenne

De nombreuses grandes marques mondiales sont nées de petites entreprises et n'ont pu se développer que grâce à la persévérance et à la vision d'un chef d'entreprise ambitieux.

 

Chaque nouvelle start-up a le potentiel de devenir une grande entreprise multinationale, perturbant et changeant la façon dont leur marché fonctionne.

Tous les bons entrepreneurs savent que pour que les entreprises prospèrent, il faut une main-d’œuvre hautement qualifiée ainsi qu’un accès à un soutien financier. Sans surprise, l’Europe est devenue un foyer de succès de start-up ces dernières années. Certaines villes européennes, telles que Londres, Berlin et Paris, sont devenues de grands centres de start-up, attirant des entrepreneurs, des investisseurs et des talents du monde entier.

L’écosystème européen des start-up a réussi à lever près de 100 milliards de dollars auprès des investisseurs en 2022, et on estime que 160 000 nouvelles start-up sont créées chaque année en Europe.

Vous vous demandez peut-être quels secteurs et industries attirent ces investisseurs. Pour le savoir, nous avons examiné les données de Crunchbase sur les entreprises nouvellement enregistrées basées en Europe.

Notre recherche a révélé qu’en 2022, le Royaume-Uni abritait la plus grande proportion de start-up crypto en Europe, représentant 28% de toutes les start-up crypto sur le continent. Alors que d’autres nations européennes sont restées plus prudentes à l’égard de la crypto en 2022. Des pays comme l’Allemagne, la France et la Belgique ont choisi de privilégier des secteurs professionnels tels que les logiciels, l’analytique et la HealthTech.

Royaume-Uni

Décrite comme la «Silicon Valley of Europe» (article en anglais), Londres a produit plus de start-up que d’autres hubs à travers l’Europe. Les start-up britanniques sont plus susceptibles d’être basées à Londres, notre recherche suggérant que 75 % sont situées dans la capitale. Manchester possède la plus grande scène de start-up technologique du Royaume-Uni en dehors de Londres, suivie par les sociétés de technologie et d’analyse basées à Cambridge.

Géographie des poles de start-up en UK
C'est au Royaume-Uni que les start-up ont reçu le plus d'investissements en 2022, en dehors de la Silicon Valley. Les start-ups qui ont reçu un financement de la part d'investisseurs couvrent différents secteurs, notamment la fintech, la healthtech, le commerce électronique et bien d'autres encore. Les données disponibles sur Crunchbase suggèrent que 30 % de toutes les start-ups européennes impliquées dans l'investissement dans les crypto-monnaies étaient basées au Royaume-Uni.

Germany

L’Allemagne possède l’un des écosystèmes de start-up les plus dynamiques de toute l’Europe. Les start-up allemandes bénéficient du large éventail d’initiatives mises en place par le gouvernement, y compris des allégements fiscaux et des subventions. L’une des formes de soutien les plus remarquables dont le gouvernement allemand a été le pionnier est la subvention Digital Jetzt (article en Allemand) ou la subvention « Digital Now », qui vise à accélérer la croissance des petites et moyennes entreprises spécialisées dans la création de produits numériques tels que l’intelligence artificielle, la cybersécurité et la robotique. Les entrepreneurs en herbe peuvent obtenir un soutien financier supplémentaire de la part des sociétés de capital de risque et des conseils d’un nombre croissant d’incubateurs partout au pays.

Berlin est à l’avant-garde de la scène des start-up allemandes. Notre étude suggère que 44% des start-up allemandes ont été enregistrées à Berlin au cours de la dernière année. En dehors de Berlin, d'autres scènes de start-up allemandes actives se trouvent à Munich, Hambourg et Francfort.

L’Allemagne possède le plus grand marché du commerce électronique en Europe, avec les ventes des 1000 premiers magasins qui auraient atteint €80 milliards en 2022, selon l’étude de marché du commerce électronique de l’EHI Retail Institute .

Sans surprise, certaines des start-up les plus connues d’Allemagne sont des entreprises en contact direct avec les consommateurs telles que HelloFresh, la société de livraison de kits repas, et SoundCloud, le service de streaming musical.

Cependant, la scène des start-up en Allemagne est remarquablement diversifiée, couvrant de nombreux secteurs. Notre recherche indique que les secteurs qui ont le plus prospéré au cours de la dernière année comprennent les technologies de la santé, l’intelligence artificielle (IA) et le logiciel en tant que service (SaaS).

France

Alors que de nombreux pays ont connu des difficultés économiques en 2022, la scène des start-up françaises semblait prospérer. Selon les données de Dealroom, les start-up françaises ont réussi à lever 5,7 milliards de dollars au premier trimestre 2022 et ont dépassé l’Allemagne en termes d’investissement.

Les start up en France

Les données de CrunchBase que nous avons analysées suggèrent que la majeure partie de l’investissement aurait été concentrée dans la Îrégion Ile-de-France qui comprend Paris, avec 65% des nouvelles start-up françaises basées dans la seule ville.

Au cours des années précédentes, la France a cultivé des start-up connues et orientées vers le grand public telles que BlaBlaCar, une plateforme de covoiturage, et Deezer, le service de streaming musical. Toutefois, en 2022, les entreprises de logiciels étaient responsables des secteurs comptant le plus grand nombre de nouveaux arrivants, en particulier les services financiers et les secteurs de la cybersécurité.

Pour accompagner la croissance de la scène start-up française, le gouvernement français a mis en place des politiques de soutien à l’entrepreneuriat et d’attraction de plus en plus de talents à l’étranger. Le programme French Tech Visa permet à ses titulaires de travailler en France pendant quatre ans maximum. Il a été conçu pour attirer ceux qui ont l'habitude de travailler dans le secteur des start-up dans d'autres pays.

Italie

La scène italienne des start-up a fait des progrès remarquables dans la sécurisation de nouveaux investissements. Malgré les rapports faisant état d’une diminution du nombre de start-up italiennes dans le pays, l’Italie – avec la France – se distingue comme l’un des rares pays européens où les investisseurs ont augmenté leur niveau de financement pour les start-up au cours de la dernière année.

En 2022, l’Italie a également fondé ses deux premières start-up, Scalapay et Satispay, toutes deux dans le secteur des fintech. En dehors de la fintech, les start-up italiennes couvrent de nombreux secteurs. Notre recherche a mis en évidence l’IA, les technologies propres et les crypto-monnaies comme les secteurs les plus importants du pays.

Le secteur automobile est l’une des principales industries italiennes. Sans surprise, nos recherches ont indiqué que l’Italie comptait également la plus forte proportion de start-up automobiles dans l’étude, comme Nope Engineering – un groupe d’ingénieurs utilisant la conception assistée par ordinateur (CAO) et les tests virtuels dans le sport automobile.

L’écosystème de start-up italien est réparti plus uniformément dans le pays que dans les autres pays de l’étude. La région de Lombardie possède la communauté de start-up la plus dynamique, avec en un coup d’œil un tiers des start-up italiennes nouvellement enregistrées basées à Milan (33%).

Autriche

Comme le gouvernement français, le gouvernement autrichien cherche à attirer des entrepreneurs internationaux talentueux dans le pays. En 2017, le gouvernement a introduit un visa de fondateur de start-up, la « carte rouge-blanche-rouge ». Le programme vise à attirer des entrepreneurs ayant une expérience dans la gestion de start-up pour aider à nourrir la communauté autrichienne croissante de start-up.

L'écosystème autrichien des start-up a été décrit comme "petit mais puissant", le taux d'investissement dans les nouvelles start-up étant supérieur à celui des pays plus grands.

Carte des start-up présentes en Autriche

L’Autriche a été le pays le plus performant dans le développement des start-up dans les secteurs professionnels. Nos recherches indiquent que les industries de la biotechnologie, des logiciels, de l'architecture et de la construction ouvrent la voie. Nos résultats suggèrent également que la plupart des start-up sont concentrées dans la capitale autrichienne, Vienne. 95% des start-up nouvellement créées ont leur siège à Vienne.

Belgium

Le réseau de start-up en Belgique est moins axé sur le consommateur que dans les autres pays européens. La Belgique est mieux connue pour produire des start-up innovantes de business-to-business (B2B), qui visent à changer la façon dont les affaires sont menées.

Certaines des jeunes entreprises les plus prolifiques de Belgique sont des logiciels de planification des ressources, des logiciels de productivité des ventes et des sociétés d'intelligence des données. L’une des start-up les plus prospères de Belgique est Collibra. Fondée à Bruxelles, cette société de renseignements sur les données est devenue l’une des start-up à la croissance la plus rapide et est évaluée à plus de 2,3 milliards de dollars.

La plupart des nouveaux venus sur la scène des start-up belges poursuivent leur solide héritage de se concentrer sur le marché B2B. Plusieurs entreprises d'analyse, agences de cloud computing et de biotechnologie ont été enregistrées sur Crunchbase au cours de la dernière année. Il y a aussi des entreprises qui cherchent à briser le moule, comme la société de livraison de repas sains Freshkart, qui opère déjà sur plusieurs marchés.

La plus grande partie de la scène des start-up belges est basée dans les régions flamandes, avec 41% des start-up du pays basées à Bruxelles seulement. Liège a été identifié comme le hotspot des start-up en région wallonne, représentant 12% des start-up du pays.

Pays-Bas

La majorité de la communauté des start-up néerlandaises est concentrée dans le nord de la Hollande, avec Amsterdam comme épicentre. Nos recherches indiquent que plus de la moitié (62%) des start-up néerlandaises nouvellement enregistrées sur Crunchbase étaient enregistrées à Amsterdam. D’autres communautés de start-up dynamiques se trouvent à Rotterdam, Utrecht et la Haye.

Dans le passé, les pays-Bas ont développé des start-up réussies dans divers secteurs. Parmi les start-up néerlandaises notables figurent Booking.com, un site de réservation de voyages, et WeTransfer, le service de partage de fichiers en ligne. Les secteurs que nous avons identifiés comme continuant de croître aux pays-Bas incluent healthtech, crypto et e-commerce. Les start-up technologiques du pays bénéficieront également du nombre croissant d’agences de marketing et de publicité nouvellement créées au cours de l’année écoulée.

Irlande

La plupart des nouvelles start-up irlandaises sont basées à Dublin ; nos données suggèrent que 78% des start-up irlandaises ont leur siège dans la capitale – probablement en raison des institutions financières de la ville. Le comté de Cork a suivi Dublin à une deuxième place éloignée, avec seulement 7% des start-up situées ici.

Au cours des années précédentes, certains des secteurs les plus prospères en Irlande pour les start-up ont été la fintech, la santé et les logiciels. L’histoire de réussite la plus notable de start-up irlandaise est Stripe, une société paytech en ligne. Stripe est devenue l’une des sociétés à la croissance la plus rapide au monde après avoir reçu des investissements de sociétés de capital-risque et des fondateurs de PayPal, Elon Musk et Peter Thiel. Aujourd’hui, Stripe est évalué à 74 milliards de dollars.

Cependant, le secteur du commerce électronique (consommateurs et entreprises B2B) gagne en popularité sur la scène des start-up irlandaises. Tipple , une entreprise qui cherche à exploiter le célèbre marché d'exportation des boissons irlandaises en facilitant l'exportation des marques d'alcool à l'international, en est un exemple .

Espagne

L’Espagne abrite de nombreuses start-up prospères dans une série de secteurs. L’une des start-up les plus prolifiques du pays a été son premier investissement, Cabify, le concurrent Uber du pays. Cabify a été créé moins de deux ans après Uber. La plate-forme facture les passagers en fonction de la distance plutôt que du temps et peut fonctionner comme un coursier.

Spain - European Startup Hubs

Bien qu’il y ait eu de nouveaux entrants dans les secteurs du transport et de la logistique en 2022, nos recherches suggèrent que les secteurs qui ont connu la plus forte croissance en Espagne étaient l’IA, les médias et le divertissement, et le commerce électronique.

La scène des start-up espagnoles est principalement centrée sur ses grandes villes, dont Madrid, Barcelone et Valence. Barcelone a émergé comme un hub de start-up en raison de son climat d'affaires favorable et de la communauté technologique florissante. Il abrite plusieurs grands espaces de co-working, incubateurs et accélérateurs, dont le Barcelona Tech City, qui est le plus grand cluster de start-up du sud de l’Europe. Notre étude a révélé que 34% des start-up espagnoles étaient enregistrées à Barcelone, suivie de Madrid, avec 32% des start-up espagnoles nouvellement constituées.

Méthodologie

Brother a extrait les données disponibles de Crunchbase sur les entreprises basées en Europe qui se sont enregistrées sur le site au cours de l'année écoulée. L'ensemble des données contenaient des informations sur 2026 entreprises enregistrées dans les pays européens. Les données ont été scrapées et analysées en février 2023. Chaque entreprise a ensuite été classée en secteurs populaires pour les start-up et analysée à l’échelle nationale.


Sources supplémentaires

  • https://stateofeuropeantech.com/
  • https://sifted.eu/articles/austrias-startup-ecosystem-brnd/
  • https://sifted.eu/articles/european-tech-data-2022/
  • https://www.ehi.org/produkt/studie-e-commerce-markt-deutschland-2022
  • https://www.cityam.com/exclusive-london-is-the-silicon-valley-of-europe-but-city-can-not-afford-to-sit-on-its-tech-laurels/

Plus d'articles ... Votre bureau à domicile

Vous aimerez aussi...

Haut de page